Charte de Déontologie

 

La profession de consultant en image est régie par un code de déontologie,

une science morale en vue du respect d’une éthique : Devoirs, valeurs et conduite à l’égard du client.

 

Article 1 : Exercice du conseil

Le consultant s’engage à exercer sa profession à partir de sa formation et de son expérience professionnelle.

 

Article 2 : Confidentialité

Le consultant s’astreint à la confidentialité et au secret professionnel.

 

Article 3 : Respect des personnes

Le consultant s’engage à ne porter aucun jugement de valeur sur ses clients ou ses partenaires.

 

Article 4 : Responsabilité

Le consultant laisse la responsabilité de la décision à son client, favorisant ainsi son autonomie ; il travaille avec le consentement éclairé des personnes.

 

Article 5 : Validation

Le consultant en image s’engage à définir les objectifs à atteindre avec ses clients dès le premier entretien.

 

Article 6 : Protection de la personne

Le consultant adapte son intervention et ses prestations dans le respect des étapes de prise de conscience, d’assimilation et de développement des personnes.

 

Article 7 : Engagement

En fonction de la situation rencontrée, de la prestation proposée, et notamment dans le cadre de la formation professionnelle,

un contrat pourra être signé par les deux parties ; ce contrat engage ainsi chacune d’entre elles.

 

Article 8 : Responsabilité des décisions

Le conseiller s’engage à ne pas exercer d’abus d’influence sur ses clients, partenaires et confrères.

 

Article 9 : Protection des mineurs

Dans le cadre d’un accompagnement de mineurs, le coach en image travaillera sur autorisation parentale écrite et signée.

 

Article 10 : Adaptation

Le consultant adaptera ses interventions en fonction de la culture et de l’environnement de ses prestations.

 

Article 11 : Droit à l’image

Le consultant s’engage à ne pas divulguer ou utiliser l’image de ses clientes ou clients sans leur autorisation écrite.

 

Article 12 : Evolution

Le conseiller se doit de toujours être à la pointe de l’actualité de la profession, et d’être en mesure d’améliorer la qualité de ses services.

 

Article 13 : Compétences

Le coach en image peut refuser une intervention lorsqu’il estime ne pas avoir les compétences requises.

 

Article 14 : Information

Le consultant doit, préalablement à tout engagement, informer sa clientèle de ses tarifs.

 

Article 15 : Protection des organisations et donneurs d’ordre

Le consultant est attentif aux métiers, au contexte culturel, aux contraintes et usages de l’organisation pour laquelle il travaille.

 

Article 16 : Restitution aux donneurs d’ordre

Le consultant, intervenant le cas échéant au niveau de personnes rattachées à une organisation donneur d’ordre,

ne peut rendre compte de son action au donneur d’ordre que dans les limites établies avec la ou les personnes qu’il forme ou accompagne.

 

Article 17 : Équilibre de l’ensemble du système

Le conseil en image exerce son métier en harmonisant conjointement l’intérêt des personnes et de l’organisation donneur d’ordre.

 

Article 18 : Respect des confrères

Le consultant se doit de respecter ses confrères en ne portant aucun jugement de valeur à leur égard.

 

Article 19 : Devoir envers la profession

Le conseiller en image se doit d’adopter un comportement et une image reflétant positivement sa profession.